Il y avait une Fafa avec des kilos en trop mais en bonne santé malgré des sinusites fréquentes...

Puis un beau, non, un vilain jour d'août 2006 (un mardi), j'ai ressenti des fourmis dans mes pieds, je venais de reprendre le boulot après 15 jours de vacances... Mais ça n'était pas des fourmis comme quand on est resté dans la même position longtemps, ça ressemblait plus au départ du réveil après une anesthésie dentaire... Pas bien agréable... Mon chéri a eu beau me masser ça ne s'arrangeait pas, bien au contraire les fourmis montaient... Le jeudi je suis allée voir le médecin, pas de bol c'était un remplaçant et un nul (si je le revois celui-là je le pèle...) il m'a dit de prendre (moi même) rendez-vous chez un neurologue et m'a prescrit du Voltarène... Super le médecin...

Mon médecin traitant m'a rappelée le lendemain, elle voulait me voir, j'ysuis donc allée et elle m'a dit qu'il fallait que je sois hospitalisée pour divers examens dont une IRM... Bien entendu, j'ai refusé malgré son insistance, elle m'a dit que c'était ptêtre une ou deux hernies donc qu'il fallait voir ça... Je ne comprenais pas bien car je n'avais mal nulle part, par contre les fourmis était montées au niveau des seins et dans le dos... C'était super désagréable...

Le lendemain, j'ai passé une journée de m... et j'étais tellement inquiète, j'avais peur d'un problème veineux, une phlébite, en raison du surpoids... Ma maman m'a apporté un cocktail d'huiles essentielles pour relancer la circulation mais ce n'était pas ça...

Le samedi, nous étions invités à un repas de maïade (voir blog de Domi) chez la soeur de Bruno (mon chéri) mais il y est allé tout seul, je n'étais pas en état... Puis il est revenu dans l'aprem avec son autre soeur et ils m'ont amené aux urgences où nous avons attendu pendant 4 heures...

Le jeune médecin urgentiste qui m'a reçue m'a fait tous les exams au niveau veineux mais c'était pas ça, puis il m'ont fait des radios mais rien non plus donc on en est revenu au point : Faut voir un neuro...

Le neuro je l'ai vu le lundi ou le mardi qui suivait et il m'a posé un tas de questions et m'a finalement dit qu'une IRM s'imposait et que d'ici là il fallait que je me détende...    

Je suis sortie complètement PAS détendue. J'ai commencé à attendre la convoc qui est arrivée rapidement avec une date : le 11 septembre 2006 !!!! Quelle horreur mais pas le choix, je savais que cela me porterait la poisse...

La suite à la prochaine connexion... Je vais vous écrire un roman...   Biz